«

»

juil 15

Imprimer ceci Article

Ecole maternelle

écoleUn enfant sous régime cétogène doit être surveillé à la maison mais aussi à l’école.

La chose la plus importante : tenir informée la maîtresse et son ATSEM de la maladie de votre enfant, de son état de santé, même si votre enfant ne vient plus à l’école. Elles vivent avec votre enfant, elles s’y sont attachées et c’est normal. N’oubliez jamais qu’elles ont des sentiments pour votre enfant qu’elles côtoient tous les jours, et pour elles l’école ce n’est pas simplement un travail mais une vocation. Et les autres enfants de la classe, pensez-y. Ils veulent savoir pourquoi votre enfant n’est plus là. Et la maîtresse doit leur dire que votre enfant est malade, que ce n’est pas de leur faute, qu’il pense à eux et que votre enfant reviendra dès qu’il ira mieux.

Cela peut sembler stupide pour certains, mais il faut dire les choses, donner les mots, même si c’est gênant et que vous avez honte. Mais quand on y réfléchi, honte de quoi ? de ne pas avoir un enfant en pleine santé comme dans tous les magazines ? Honte de ne pas avoir un enfant parfait ? Honte que quelqu’un puisse penser que vous n’êtes pas de bon parent ? Non, non et encore non ! Biensur vous devez faire le deuil d’un enfant en bonne santé mais il ne faut pas en vouloir à votre enfant ce n’est pas sa faute, vous êtes le rempart infaillible pour votre enfant, et vous devez êtes fier de lui.

Reprenons, la maîtresse doit être informée dès le départ même si on ne sait pas la maladie précise et la prévenir régulièrement. Biensur si vous avez la chance de ne pas avoir à travailler, ou d’avoir quelqu’un de votre famille pour garder votre enfant, ou les moyens de reprendre une nounou, gardez votre enfant s’il va mal ou qu’il risque d’aller mal. L’école à tout prix, ce n’est pas un bon calcul. Les maîtresses ont des classes surchargées et ce n’est pas un service pour votre enfant qu’il tombe et se fasse très mal surtout devant d’autres petits enfants. Si vous en êtes conscient, elles vous en seront reconnaissantes, elles ne poseront pas de questions si votre enfant est absent et quand vous le déposerez, elles auront confiance en vous et seront bienveillante à son égard.

Donc une fois que l’enfant est sous régime cétogène, et qu’il va bien pour aller à l’école, il faut faire un Projet d’Accueil Individualisé PAI. Ce n’est pas du tout compliqué. La directrice de l’école maternelle publique vous fourni 2 feuilles. L’une recense toutes vos informations personnelles et la seconde est remplie par votre docteur sur la conduite à tenir en cas de crise ou autre. Il suffit simplement de demander à votre médecin généraliste (car les neurologues sont débordés et peu disponible pour ce type de démarche). Vous aurez ensuite RDV avec le docteur et l’infirmière de la PMI, n’hésitez pas à expliquer tout en détail, en quoi consiste le régime cétogène (personne ne connaît à part les bodybuilders). Bref l’enfant ne mange aucune nourriture de l’école et ne peut boire que de l’eau.

Ensuite il faudra de nouveau bien expliquer à la maîtresse, pourquoi pas lui fournir une petite documentation, et en parler à l’ATSEM, les surveillantes de la récré, à la garderie, au directeur et animateurs du centre de loisirs, à tout le monde. Donnez cette image « Imaginez un cocktail entre un enfant allergique au gluten + enfant diabétique, si on sort du régime avec le moindre bonbon c’est convulsions assurées et peut-être dégâts intellectuels. Ca fait peur mais tout le monde comprend et devient attentif. Donc c’est non pour le fruit du matin en classe, non pour les bonbons, non pour le jus de fruit…

Un petit compromis mais une Très bonne idée proposé par la maîtresse : laisser une bouteille de sirop Teisseire 0% dans la classe pour avoir quelque chose quand les autres ont un fruit.

N’oubliez pas, c’est comme pour le Téléthon, tout le monde a un coin de bon coeur et on a tous donné un jour au 3637 ou participé à une action pour recueillir de l’argent pour aider les petits enfants. Maintenant avec votre enfant, ils sont confronté à un cas pratique :
- soit ils sont ignorants et ça se passe mal,
- soit vous les informez et les valorisez dans leur rôle, et ils donneront le meilleur car ils auront vraiment conscience de leur vraie bonne action dont il peuvent être sincèrement fiers. Action qui n’est pas pécuniaire mais qui aura cent fois plus de valeur à leur yeux et aux vôtres. Grâce à eux, votre enfant sera bien, et aura le mental pour peut-être guérir.

Pour conclure, ce ne sont pas les relations avec l’école, mais les relations humaines qui sont primordiales !

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.regimecetogene.com/bonnes-idees/www-sweetfreeze-com