«

»

fév 06

Imprimer ceci Article

En cas de maladie… rhume, otite, gastro etc…

Important!

Il est évident que lorsque votre enfant est malade, il faut l’emmener rapidement voir votre médecin généraliste ou médecin spécialiste. L’article suivant n’est destiné qu’à vous aider et non pas à remplacer l’avis d’un spécialiste.

  Attention votre enfant sous régime cétogène est sensible. Parfois avec un simple rhume, une infection respiratoire même faible sans écoulement nasal, une otite, ou encore une sortie de molaire, et vous pourrez voir réapparaître brusquement des myoclonies ou des convulsions fortes pourtant disparues depuis de longs mois !!! C’est effectivement assez perturbant pour les parents, tout revient par surprise alors que vous ne vous y attendiez pas, car il n’y a pas forcément de fièvre. Et alors bien entendu, nous parents on s’inquiète sur le régime cétogène avec des questions style « le régime cétogène marche t-il encore ? », ou encore dans le registre de la culpabilité « est-ce que j’ai mal fait quelque chose ? ». Il faut être prévenu que le régime cétogène ne suffit plus en cas de maladie supplémentaire extérieure.

Les petits trucs pour éviter les rhumes ou pour éviter les surinfections (merci à mes pharmaciens pour ces rappels)  :

rhume 2

  1. lavez vous les mains (même entre les doigts) avant de préparer à manger pour votre enfant
  2. faites laver les mains de votre enfant avec du savon (faites bien mousser et rincer avant de sécher avec un sopalin à jeter – si vous utilisez une serviette veillez à la changer encore plus régulièrement) dès qu’il rentre de l’extérieur et dès qu’il va passer à table (même pour goûter)
  3. coupez lui les ongles courts, et vous aussi !
  4. aérez chaque jour sa chambre et maintenez une température de 18 à 20°C (je sais ça semble froid pour les mamans, mais voir article « Bien dormir »)
  5. éternuez si vous êtes malade dans un mouchoir ou au pire dans le creux de votre coude
  6. évitez d’embrasser votre enfant (le plus dur) si vous êtes malade, et portez un masque (je sais pas pratique)
  7. évitez d’emmener en plein hiver votre enfant au supermarché en pleine cohue de Noël (on peut toujours se faire livrer exceptionnellement par internet).
  8. Installez un humidificateur d’air (à partir de 25 euros pour les 1er prix). Avec le chauffage et le manque d’aération quand il fait froid dehors, l’air devient vite sec à l’intérieur alors que le taux d’humidité idéal pour un confort à la respiration doit être compris entre 40 et 60%.

Si votre enfant est enrhumé, le seuil épileptique baisse et le risque de crise augmente  significativement !!! Des myoclonies qui avaient disparues depuis longtemps peuvent réapparaître et aussi vite disparaître à la guérison, de même il peut y avoir de plus fortes convulsions. Bref de quoi stresser pour un parent.

 Que faire pour prévenir les crises ou les diminuer en cas de rhumes et d’infections  ?

Consultez votre médecin généraliste ou spécialiste en lui rappelant que votre enfant est sous régime cétogène. Lors de la consultation, il évaluera le bénéfice / risque : si c’est une simple rhinopharyngite, il évitera de donner des sirops contre la toux et les antibiotiques à reconstituer pleins de glucides. D’ailleurs notre médecin généraliste précise pour notre site internet qu’une rhinopharyngite de l’enfant guérit généralement d’elle-même en moins de dix jours. Il faut toujours voir un médecin, car parfois derrière une simple sortie de dent, il y a une otite qu’il faut soigner (souffrance énorme, risque de problème d’audition définitive…). Dans ce cas, il tentera probablement un antibiotique local. Les conseils du médecin généraliste aux parents lors d’un simple rhume (l’enfant doit avoir été consulté) :

  • Nettoyez bien le nez de votre enfant plusieurs fois par jour avec un spray style ProRhinel avec fluidifiant et désinfectant (disponible sans ordonnance en pharmacie). Votre médecin généraliste vous proposera peut-être un spray Pivalone pour le nez.
  • Prenez l’oreiller spécial bébé pour dormir qui lui surélève la tête pour que votre enfant respire mieux et éviter que son rhume tombe sur les bronches.
  • En prévention, il conseille de donner le soir au moment du coucher un suppositoire de Doliprane pour éviter la fièvre pendant la nuit quand l’enfant est vraiment malade. Il dit que le risque de convulsions augmente comme certaines complications avec la fièvre. Qu’il n’y a pas de problème d’accoutumance à prendre ainsi du Doliprane le temps du rhume (pendant une dizaine de jours).
  •  Surveillez votre enfant pendant qu’il est malade (voir le point n°2 sur l’acidocétose dans Surveillance)
  • Fausse bonne idée, pas de pommade sur le torse style VapoRub : interdit aux cas d’antécédents de convulsions !

Et biensur le médecin est le seul juge si vous devez avoir certains antibiotiques indispensables, il faudra faire avec, la santé de votre enfant est prioritaire.

Conseil supplémentaire de maman : En cas de maladie plus importante où l’utilisation d’antibiotiques devient obligatoire. Vous pouvez toujours demander à votre médecin généraliste de demander une préparation magistrale à votre pharmacien avec le nom et la dose exacte d’antibiotique. C’est mon pharmacien qui me l’a expliqué et qui travaille en étroite collaboration avec le médecin. C’est vrai, cela n’est pas courant, cela demande au pharmacien de faire des recherches, parfois d’appeler le laboratoire pharmaceutique, de calculer mais…. c’est possible d’avoir certains antibiotiques sans glucide afin de conserver le régime.

Plus facile maintenant grâce à la thèse d’une pharmacienne (Thèse de pharmacie), avec presque tous les équivalents (sirop / comprimés / sachets), qui seront très utiles pour votre pharmacien et lui éviteront de perdre trop de temps !!! A lui dire, comme au médecin.

 

En gros, le docteur après avoir ausculté votre enfant mettra sur son ordonnance le nom de la molécule antibiotique, la quantité/poids. Le pharmacien généralement essayera de trouver la molécule sous forme de comprimé qui contient nettement moins de glucide que le sirop antibiotique. Il trouvera cette molécule généralement chez les antibiotiques adultes, et fera à partir du comprimé des doses sur-mesure pour votre enfant : voir News : Des gélules sur mesures

Le docteur peut donner des sprays nasaux, antibiotiques locaux (collyres yeux, oreilles), suppositoires (Doliprane), prescrire des séances de kinésithérapeute pour remplacer les sirops pour dégager les bronches etc…

Si cela n’était pas faisable, et bien… il faudra alors calculer approximativement le nombre de glucide dans les doses et la déduire du régime si cela est possible, vous pouvez demander conseil à votre pharmacien ou votre diététicienne, faites de votre mieux…

 

Le régime pendant les périodes d’infections :

Au vu de 3 différents retours de mamans il y a des avis de neuropédiatres qui diffèrent.

- Soit de resserrer le régime pendant les périodes d’infections, conseil concernant un enfant sans problème particulier suivant le régime, dont les myoclonies sont réapparus transitoirement.

- Soit de desserrer le régime si l’enfant mange mal et est particulièrement mal ou sujet aux acidoses.

Il est donc primordial de communiquer avec votre neuropédiatre (envoyez lui un mail) et lui demander la conduite à tenir dans votre cas particulier ! Et… Si vous n’avez personne, ne changez rien, continuer le régime tel quel.

Que faire en cas de gastro ?

Une maman nous a rapporté qu’elle avait appelé SOS médecin pour son enfant qui allait mal avec vomissement et diarrhée. Le médecin d’urgence avait diagnostiqué une gastroentérite et avait donné les médicaments adéquat habituels. Il était bien embêté par rapport au régime cétogène que l’enfant suivait depuis 2 ans et sur la conduite à tenir. La maman avait appelé le neurologue de garde de l’hôpital sans vraiment avoir de réponse claire sur la conduite à tenir à part prendre les médicaments prescrits. Désemparée, la maman revient vers nous pour nos « conseils de maman ». Donc il a semblé important de mettre un mot spécifique sur la gastro du point de vu de maman afin de vous éclairer un peu… puisque j’ai été moi-même dans cette situation et que je ne savais pas quoi faire.

Le régime cétogène n’est plus ici la priorité !

Votre enfant en vomissant vomit aussi ses médicaments antiépileptiques. Or bien entendu vous ne pouvez pas redonner pour compléter ce qu’il a perdu, car vous ne savez pas ce qu’il a exactement perdu, et la prise de médicament doit être faite d’un coup et pas avec un délai temps (explication du pharmacien). Or vous savez bien à quel point la chimie d’un petit corps d’enfant est sensible (si vous vous souvenez des effets de la « montée » en puissance d’un médicament ou quand on l’enlève doucement). Donc le risque c’est de retrouver toutes les myoclonies et convulsions, ou pire un état de mal qui pourri nos vies.

  • Votre enfant en vomissant ne garde pas la nourriture ingérée. Donc votre enfant sans parler du régime cétogène n’a plus que les glucides des médicaments sinon il est presque à jeun. Pour le coup il reste en cétose mais le risque c’est que la cétose soit trop forte car l’enfant n’a plus assez de glucide. Il faut bien surveiller votre enfant pour éviter l’acidocétose grave et d’aller à l’hôpital.
  • Votre enfant avec les diarrhées se déshydrate. Votre enfant va à la selle plus de 3 fois par jour et la consistance de la selle est molle = diarrhées. Il perd de l’eau et des sels minéraux. Le risque c’est que les organes vitaux de votre enfant (cœur, foie, cerveau…) soit compromis (Hic !). Les signes cliniques de la déshydratation : il est désorienté, il a des vertiges, il dort beaucoup, a soif, il est pâle, respire vite, de la fièvre, a peu d’urine, l’apparition de pli cutanée (lorsqu’elle est légèrement pincée, la peau tarde à retrouver son aspect initial), comportement anormal (agitation ou grande faiblesse)…
  • Donc nos « conseils de maman » mais « validés » par le pharmacien :
  1. Prendre les médicaments prescrits pour arrêter au plus vite les vomissements et la diarrhée, tant pis pour les glucides !
  2. Bien réhydrater votre enfant – Généralement le médecin a donné des sachets de sels minéraux. Lui donner régulièrement à boire. Si le goût ne lui plait pas, mettez un peu de sirop 0%.
  3. Si votre enfant refuse totalement de manger, ou vomi tout, et ne veut que boire… Mettez lui dans sa boisson un peu de vrai sirop ou un peu de vrai sucre pour qu’il ai un peu de glucide dans le corps et éviter la trop grande cétose. Je sais cela peut sembler bizarre mais il est à jeun donc déjà en cétose, il ne faut pas qu’elle soit trop forte… Pour le coca cola même à 0%, je ne le conseille pas car contient de la caféine qui stimule l’intestin et peut aggraver la diarrhée.
  4. Si votre enfant mange tout de même un peu, vous pouvez lui faire des bouillons salé de poulet et de légumes (par exemple courgettes, carotte, potiron) avec quelques morceaux. Pour ce qui est du gras, il faudra avoir la main plus légère que d’habitude pour que cela passe mieux. Vous pouvez donner aussi un peu plus de pain energus 10 qui tient au corps sans trop de glucide, parce que le riz ou les bananes c’est vraiment beaucoup de glucides…
  5. Surveillez votre enfant. Avec les médicaments les premiers effets arrivent sous 24h à 48h, et votre enfant va aller vite mieux. Vous pourrez alors reprendre doucement le régime cétogène habituel.

 

Warning!

Et surtout……..  Déculpabilisez !

N’oubliez pas que vous êtes une maman (ou un papa) formidable qui prend soin de son enfant en lui faisant un régime pas toujours très facile et que vous faites de votre mieux…

Lien Permanent pour cet article : http://www.regimecetogene.com/bonnes-idees/les-rhumes-et-autres-infections